Saint-Julien

  • Saint-Julien
  • Saint-Julien
  • Saint-Julien
  • Saint-Julien
  • Saint-Julien
  • Saint-Julien
  • Saint-Julien

Accueil du site > Commune > Cartographie habitat

Cartographie habitat

Cartographie habitat

L’évolution du nombre de logements (permis de construire) explique l’évolution démographique de Saint Julien.

Le parc de logement se caractérise par les données suivantes :

  • Une proportion d’appartements très faible (seulement 2,7%), bien qu’ayant doublé depuis 1999 en passant de 6 à 14.
  • Un nombre moyen de pièces sur les réalisations de résidences principales en augmentation (passant de 4,9 en 1999 à 5,2 en 2008) avec un déficit en petit et moyens logements (T1/T2/T3)
  • Une répartition propriétaires (90%) / locataires (10%).
  • 8 logements communaux et une quinzaine de logements locatifs privés à loyer modérés.

Le point mort, qui permet de déterminer le nombre minimum de logements à construire pour maintenir la population constante résulte de trois facteurs :

  • Le desserrement (départ de enfants / séparations / ….)
  • Le renouvellement (achat / vente)
  • Les logements vacants ou habités occasionnellement (résidences secondaires / logements occasionnels). A titre d’information, pour le bipôle Saint Julien / Clénay, sur 200 logements construits entre 1999 et 2007, 59 (30%) n’ont permis qu’à maintenir la population constante, les 141 autres ayant permis (70%) ayant permis la croissance démographique.

Prix des terrains à bâtir : Aujourd’hui, le bipôle Saint Julien / Clénay fait partie d’un secteur attractif dans le cercle périurbain de l’agglomération Dijonnaise, de par sa proximité avec les zones d’emploi nord de Dijon et son cadre de vie agréable et encore très rural par rapport à d’autres communes périurbaines à l’urbanité plus marquée, pour une distance équivalente. Cette caractéristique induit des prix du foncier intermédiaires entre ceux de la ville et ceux des campagnes plus reculées, ce qui a attiré de nombreux ménages sur le bipôle depuis les années 1975.

Les incidences du SCOT (Schéma de Cohérence et d’Orientation Territorial) du dijonnais  : Le SCOT prévoit que les 5 pôles de proximité qu’il accueille produisent 3.500 logements d’ici 10 ans. Avec une clé de répartition supposée proportionnelle à la taille actuelle des pôles, cela représenterait 636 logements pour le bipôle Saint Julien / Clénay, dont environ 60% à réaliser sur Saint Julien.

En synthèse

  • Un parc de logement majoritairement composé de résidences principales (pavillons de grandes tailles en propriété)
  • Une augmentation du nombre de logements sur la commune mais un rythme de construction en baisse après les années 2000.
  • Une diversification du parc de logements engagée avec la réalisation d’appartements et de locatifs, même si ces derniers sont encore très minoritaires.

Les enjeux pour l’avenir : Diversifier le parc de logement

  • Permettre la construction de nouveaux logements pour répondre aux besoins des futures générations via l’accueil de nouveaux habitants nécessaire au maintien de l’équilibre intergénérationnel et compenser le desserrement de la population enregistré au niveau de la commune.
  • Répondre aux nouvelles attentes en matières de logements en proposant la réalisation de logements plus diversifiés (tailles, types, statuts d’occupation)
  • Atteindre les objectifs de production de logements du SCOT en tant que pôle de proximité avec Clénay


Site réalisé en SPIP pour l'AMRF